Mon heureux évènement

En cette belle journée d’été, c’est décidé, je m’y remets.

Le temps file, file, file… Voilà plusieurs mois que le temps me file entre les doigts. Je remets toujours à demain ce que je pourrais faire aujourd’hui, c’est un vilain défaut qui me colle à la peau. Mais cette fois-ci j’ai (peut-être) une bonne excuse… Il y a quasiment un an j’apprenais une très belle nouvelle, ce genre de nouvelles qui font couler de jolies larmes, des larmes de joie. J’étais enceinte et nous attendions notre heureux évènement pour la fin du printemps. Les mois ont passé, mon petit ventre est devenu bien rond, je me suis sentie heureuse et impatiente, épanouie et parfois aussi un peu dépassée, j’ai ri, j’ai pleuré, j’ai essayé de prendre soin de moi, de tout prévoir pour son arrivée.

Avec 3 semaines d’avance, mon petit garçon a pointé le bout de son nez pour le meilleur et le meilleur… Ce 21 mai 2017 fut sans aucun doute LE plus beau jour de ma vie, ce jour où j’ai su que rien ne serait plus jamais comme avant et quel bonheur ! Ce jour où j’ai senti son petit coeur battre tout contre moi, ce jour où j’ai passé ma journée et ma nuit entière à le regarder comme pour m’assurer que je n’étais pas en train de rêver, à le contempler comme une oeuvre d’art, mon oeuvre d’art, à l’admirer trouver sa place dans notre vie déjà bien remplie.

Mon petit Sandro, celui à qui j’écris beaucoup, celui que je prends en photo trente fois par jour, celui qui fait fondre mon coeur de maman. Sandro, mon bébé, c’était comment la vie avant toi ? Je ne sais pas, je ne me souviens plus. Tu as tout bouleversé, tu as mis un sacré bazar dans mon quotidien. Je ne savais pas qu’on pouvait aimer autant. Et tout ceci est bien réel, tu es là, tout près de moi, tu me regarde, tu me souris, tu commences déjà à faire quelques gazouillis et me voilà maman, maman louve, maman poule, maman complètement gaga de son tout petit garçon. Un simple je t’aime ne suffirait pas pour te dire tout l’amour que j’ai pour toi mon bébé.